retour

Ying Tang

Vous devez vous connecter pour afficher la vidéo
sur une proposition de Didier Mencoboni

La présentation de quelques travaux réalisés lors du workshop conduit par Mme Ying fait suite à trois semaines de pratique de la laque, une découverte qui a permis à un groupe d’étudiant(e)s d’expérimenter une technique ancestrale sous différentes formes et supports.
La finalité de cet atelier était avant tout la découverte et l’apprentissage d’une technique, ce sont donc essentiellement des essais en lien ou non avec les travaux personnels des étudiant(e)s qui sont présentés, ils témoignent d’une curiosité face à un nouveau médium.
Plusieurs éléments caractérisent la technique de la laque, sa texture, sa résistance, son long temps de séchage….autant de points qui rendent la maîtrise de cette technique particulièrement longue. Le but de l’atelier visait avant tout à offrir aux étudiant(e)s une expérience qui pourrait dans un futur proche ou lointain leur être utile, et pourquoi pas investir plus profondément la technique de la laque si la découverte débouchait sur un intérêt particulier pour cette technique. L’atelier jouant son rôle pédagogique il a donné la possibilité de découvrir un savoir supplémentaire, dans le cas présent une technique très rarement enseignée dans une école d’art française. C’est dans cet esprit que Mme Ying Tang a proposé d’utiliser plusieurs types de laque, sous sa forme traditionnelle ainsi qu’une version synthétique, ces deux produits offrants des applications spécifiques et un rendu particulier. Cet apprentissage technique avec ces matériaux, Mme Ying Tang a proposé de les utiliser sur divers supports et dans un esprit qui dépasse les à priori généralement associés à la laque, tous les supports dès lors ont pu être expérimentés, la seule limite étant son imagination.
Afin de compléter la connaissance technique, une conférence a également permis de découvrir l’histoire de la laque en Chine et de mesurer son évolution à travers les siècles, une évolution qui révèle comment la technique de la laque a épousée les soubresauts de l’histoire.

sur une proposition de Didier Mencoboni

La présentation de quelques travaux réalisés lors du workshop conduit par Mme Ying fait suite à trois semaines de pratique de la laque, une découverte qui a permis à un groupe d’étudiant(e)s d’expérimenter une technique ancestrale sous différentes formes et supports.
La finalité de cet atelier était avant tout la découverte et l’apprentissage d’une technique, ce sont donc essentiellement des essais en lien ou non avec les travaux personnels des étudiant(e)s qui sont présentés, ils témoignent d’une curiosité face à un nouveau médium.
Plusieurs éléments caractérisent la technique de la laque, sa texture, sa résistance, son long temps de séchage….autant de points qui rendent la maîtrise de cette technique particulièrement longue. Le but de l’atelier visait avant tout à offrir aux étudiant(e)s une expérience qui pourrait dans un futur proche ou lointain leur être utile, et pourquoi pas investir plus profondément la technique de la laque si la découverte débouchait sur un intérêt particulier pour cette technique. L’atelier jouant son rôle pédagogique il a donné la possibilité de découvrir un savoir supplémentaire, dans le cas présent une technique très rarement enseignée dans une école d’art française. C’est dans cet esprit que Mme Ying Tang a proposé d’utiliser plusieurs types de laque, sous sa forme traditionnelle ainsi qu’une version synthétique, ces deux produits offrants des applications spécifiques et un rendu particulier. Cet apprentissage technique avec ces matériaux, Mme Ying Tang a proposé de les utiliser sur divers supports et dans un esprit qui dépasse les à priori généralement associés à la laque, tous les supports dès lors ont pu être expérimentés, la seule limite étant son imagination.
Afin de compléter la connaissance technique, une conférence a également permis de découvrir l’histoire de la laque en Chine et de mesurer son évolution à travers les siècles, une évolution qui révèle comment la technique de la laque a épousée les soubresauts de l’histoire.


Dans la même programmation
--
5 novembre 2014
--
4 octobre 2017
--
18 décembre 2013